• fr

Accord du Gouvernement wallon

Catégorie : Actualité sociale   Date : 22/08/2014

Dans notre flash du 18 août 2014, nous vous avions présenté les grandes lignes de l’accord du Gouvernement flamand.

Dans ce flash, nous nous pencherons sur le contenu de l’accord du Gouvernement wallon « Oser, innover, rassembler ».

Vous trouverez ci-dessous une description détaillée de certains éléments de cet accord.

Emploi

Conclusion d’un pacte pour l’emploi et la formation en collaboration avec les partenaires sociaux

Pour faire face aux défis que sont le taux de chômage, le niveau de qualification de certains travailleurs et les difficultés à pourvoir certaines professions en pénurie de main d’œuvre, l’accord du Gouvernement wallon prévoit la conclusion d’un « Pacte pour l’emploi et la formation » en collaboration avec les partenaires sociaux.

Ce pacte comportera des mesures destinées à faire en sorte que les employeurs puissent trouver plus rapidement le personnel approprié pour leurs postes vacants.

Création d’emplois pour les jeunes

L’accord de gouvernement porte également une grande attention à l’emploi des jeunes. Vous trouverez ci-dessous un échantillon des mesures prévues dans ce cadre.

Une garantie jeunes est prévue. Il s’agit d’une mesure qui vise à offrir un stage, un emploi ou une formation à un jeune au plus tard 4 mois après son inscription auprès d’un bureau de chômage (cette possibilité sera également ouverte aux personnes qui ne sont plus actives sur le marché de l’emploi et qui ne travaillent pas et ne sont ni en formation, ni en stage).

L’objectif de cette mesure est d’aider les jeunes à surmonter les obstacles qui entravent leur occupation sur le marché du travail. 

L’accord prévoit également la possibilité de proposer un contrat de travail d’un an à certains jeunes qui éprouvent des difficultés à trouver un emploi. Ce système devrait s’inscrire dans la ligne des mesures existantes, tels que les articles 60 et 61 de la loi sur les CPAS ou les programmes de transition professionnelle. Cette occupation pourra avoir lieu dans le secteur tant privé que public et selon les barèmes qui y sont en vigueur. 

Certains jeunes moins qualifiés pourront être occupés pendant une période déterminée par un employeur du secteur privé sans que des cotisations sociales ne doivent être payées. Moins le jeune engagé sera qualifié, plus longtemps l’employeur pourra entrer en ligne de compte pour cette mesure.

Migration économique

Suite à la sixième réforme de l’État, les Régions sont également devenues compétentes pour les permis de travail et les cartes professionnelles. La Région wallonne souhaite assouplir l’accès au marché du travail, notamment pour les personnes qui sont déjà en possession d’un permis de travail, mais souhaitent exercer une autre profession chez un autre employeur.

Le fait de disposer de connaissances linguistiques suffisantes deviendra également une des exigences pour la prolongation d’un permis de travail B.

Formation

Offre de formations

Le Gouvernement wallon souhaite que le contenu des formations soit plus en phase avec les besoins sur le marché du travail. Il prévoit aussi un renforcement de la valorisation des compétences acquises précédemment.

Économie

Entreprises

L’accord de gouvernement a pour principal enjeu la création de nouveaux emplois. Pour y contribuer, il prévoit notamment la mise en place d’un climat favorable au développement économique des entreprises. Celui-ci passe par le maintien d’un cadre fiscal attractif pour les entreprises et la promotion des investissements dans les petites et moyennes entreprises.

Dans l’accord de gouvernement, une attention particulière a également été portée afin de s’atteler à la question de la réduction des charges administratives qui vont de pair avec l’entreprise.

Si cela vous intéresse, vous pourrez retrouver ici la version intégrale de l’accord du Gouvernement wallon.

Source :