• fr

CP 124 Construction : Formations hivernales du 1er décembre au 31 mars

Catégorie : Sectoriel   Date : 6/12/2013

Les employeurs du secteur de la construction disposent de nombreuses possibilités pour proposer à leurs ouvriers des formations spécifiques et ciblées, en collaboration avec le Fonds de formation professionnelle de la construction (FFC). Si la formation concernée a été intégrée à un plan de formation en entreprise (PFE), le FFC prévoit également une intervention financière.

Pour la période hivernale en particulier, à savoir du 1er décembre au 31 mars inclus, le FFC permet en outre aux ouvriers de la construction de suivre une formation hivernale pendant une période de chômage temporaire pour intempéries. Le travailleur pourra alors bénéficier d’une prime de formation supplémentaire et l’employeur ne sera pas redevable du salaire pour les heures concernées.

La formation hivernale constitue donc une situation win-win, qui présente de multiples avantages tant pour l’employeur que pour le travailleur !

Nous avons récapitulé pour vous ci-dessous les avantages et conditions de ce système. 

Conditions pour la formation hivernale

  • La formation hivernale est possible exclusivement pendant la période allant du 1er décembre au 31 mars ;
  • Les ouvriers ne peuvent suivre la formation que les jours où ils sont mis au chômage pour intempéries. L’employeur doit, comme d’habitude, introduire une déclaration de chômage temporaire auprès de l’ONEM et transmettre un document C3.2 au travailleur ;
  • La formation en question doit être suivie dans un centre de formation agréé par le secteur de la construction (FOREM, Bruxelles-Formation, Confédération Construction…) ;
  • En tant qu’employeur, vous devez introduire une demande auprès du FFC avant le début de la formation ;
  • La formation doit se dérouler pendant les heures normales de travail (les cours du soir ou formations le samedi n’entrent pas en ligne de compte) et doit durer au minimum 8 heures. La durée totale de formation est par ailleurs limitée à 4 semaines (160 heures) pendant la période prévue.

Avantages pour l’ouvrier

  • Pendant la formation, l’ouvrier reçoit à la fois une allocation de chômage de l’ONEM sur base du formulaire C3.2 et une indemnité complémentaire pour chômage temporaire du Fonds de sécurité d’existence ;
  • Le FFC prévoit, outre l’allocation de chômage, une prime de formation de 36 EUR net.

Avantages pour l’employeur

  • L’employeur ne doit payer aucun salaire pendant la formation ;
  • Pour le suivi de la formation, l’employeur paie certes des frais de formation, mais peut prétendre à une intervention financière du FFC ;
  • L’employeur peut éventuellement bénéficier d’une aide publique de 50 % dans le cadre du KMO-portefeuille.