• fr

CP 314 - Coiffure : Nouvelle CCT concernant une modification de la classification des fonctions

Catégorie : Sectoriel   Date : 21/04/2017

Le 7 décembre 2016, une nouvelle CCT relative aux classifications de fonctions a été conclue au sein de la Commission paritaire de la coiffure et des soins de beauté (CP 314).

Une seule modification a été apportée concernant la catégorie 3 du sous-secteur coiffure. Les catégories de fonctions et classifications professionnelles du sous-secteur soins de beauté et fitness restent donc inchangées. 

Principe : changement automatique de catégorie

Les travailleurs classés dans la catégorie 2 passent en principe automatiquement à la catégorie 3 (coiffeur à part entière) après 5 ans d’ancienneté dans le secteur.

Désormais, le travailleur peut cependant obtenir le passage anticipé à la catégorie 3 dans certains cas.

Passage anticipé à l’initiative de l’employeur

Lorsque le travailleur peut justifier 3 ans d’ancienneté dans l’entreprise, l’employeur doit procéder à une évaluation au plus tard à la fin du mois qui suit celui au cours duquel cette ancienneté est atteinte.

Si l’employeur ne procède pas à l’évaluation dans ce délai, le travailleur passe automatiquement à la catégorie 3.

Ce n’est toutefois pas le cas si l’employeur et le travailleur conviennent expressément, dans une déclaration datée et signée par les deux parties, qu'ils ne souhaitent pas que l’évaluation ait lieu.

Passage anticipé à l’initiative du travailleur

Lorsque le travailleur peut justifier 3 ans d’ancienneté dans le secteur, il peut demander une évaluation écrite à l’employeur par courrier recommandé.

L’employeur est alors tenu de procéder à cette évaluation au plus tard dans le mois qui suit le mois de l’envoi du courrier recommandé.

Si l’employeur ne procède pas à l’évaluation demandée dans ce délai, le travailleur passera aussi à la catégorie 3 à partir du 1er jour du mois qui suit le mois de l’envoi du courrier recommandé. 

Que faut-il entendre par évaluation ?

L’employeur doit évaluer le travailleur sur base d’une grille d’évaluation définie au niveau sectoriel. Il est tenu compte des tâches qui sont attribuées au travailleur dans son travail et de l’organisation du travail dans le salon de coiffure où il est occupé. Le résultat de l’évaluation doit toujours faire l’objet d’un écrit signé par les deux parties.

Le passage à la catégorie 3 intervient le 1er jour du mois qui suit l’évaluation positive.

Si l’évaluation est négative, le travailleur peut demander à l’employeur de mettre en place un plan de formation ou d’accompagnement.

Source :

  • CCT du 7 décembre 2016 relative à la classification professionnelle, n° 136869.