• fr

Prime pour l'engagement de demandeurs d'emploi de longue durée en Flandre

Catégorie : Actualité sociale   Date : 2/12/2016

À partir de l’année prochaine, les employeurs qui engagent un demandeur d'emploi de longue durée recevront une prime de 1250 EUR après 3 mois, puis de 3000 EUR supplémentaires après une année complète d’occupation. C’est ce qu’a décidé le Gouvernement flamand ce vendredi 2 décembre 2016 sur proposition du ministre flamand de l’Emploi Philippe Muyters.

Les demandeurs d'emploi de longue durée éprouvent des difficultés à relancer leur carrière. Ce qui leur manque est évidemment une expérience professionnelle récente. Afin de remédier à cette situation, le Gouvernement flamand a développé le concept d’expérience professionnelle temporaire : ces personnes pourront ainsi renouer avec leur marché du travail par des formations et des stages.
Pour encourager les employeurs à franchir le dernier obstacle et proposer un contrat de travail à ces personnes, le ministre Muyters a élaboré une prime à l’embauche en 2 phases. Une première tranche de 1250 EUR sera payée après 3 mois d'occupation ; une tranche supplémentaire de 3000 EUR le sera après 12 mois.

Le ministre Muyters : « Cette prime doit permettre aux employeurs de lever la dernière barrière : si, en tant qu’employeur, vous donnez une chance méritée à ces personnes, vous pourrez recevoir un soutien supplémentaire des pouvoirs publics. Par la mise en œuvre de cette prime, nous disposons désormais d’une offre globale pour les demandeurs d'emploi de longue durée. L’expérience professionnelle temporaire affinera leurs attitudes et compétences, tandis que la prime devra ensuite donner le dernier coup de pouce à l’employeur. Le fait de travailler avec une prime en 2 phases permet de stimuler l’embauche dans un premier temps, puis de miser sur un emploi durable grâce à la deuxième tranche. »

Pour donner droit à cette prime à l’embauche, le travailleur doit être inscrit depuis au moins 2 ans comme demandeur d'emploi inoccupé auprès du VDAB et être âgé de 25 à 54 ans. Et le ministre Muyters d’ajouter : « Nous limitons l’âge à cette catégorie d’âge afin d’éviter un chevauchement avec les réductions groupes-cibles de l’ONSS. Pour les travailleurs de moins de 25 ans et de plus de 55 ans, les employeurs bénéficient en effet déjà d'une réduction groupe-cible. »

En 2017, le gouvernement dégagera 10,6 millions d’euros dans ce cadre. En 2018, le budget passera à 25 millions d’euros. La prime pourra être octroyée pour les engagements à compter du 1er janvier 2017.

Source :