• fr

Qui peut organiser des projets-tremplins pour les jeunes ?

Catégorie : Actualité sociale   Date : 1/04/2016

Le Gouvernement flamand a déterminé qui peut opérer comme organisateur de projets-tremplins. Par projet-tremplin, il faut entendre « une forme de participation au marché de l’emploi, orientée vers les jeunes qui sont disposés à travailler, mais qui doivent continuer à développer leurs attitudes et aptitudes axées sur l’emploi ».

Conditions à remplir par l’organisateur

Certaines organisations dotées de la personnalité juridique entrent en ligne de compte comme organisateur de projets-tremplins, à savoir les ASBL, CPAS, communes, entreprises de travail adapté, ateliers protégés et ateliers sociaux. Ces organisations doivent en outre être disposées à opérer en interréseau et de façon entièrement indépendante des centres d’enseignement secondaire professionnel à temps partiel.

Indemnité

Pour un projet-tremplin, un contrat de formation est conclu entre l'organisateur, le centre d'enseignement secondaire professionnel à temps partiel et le jeune.
Le modèle de contrat est fixé par le service compétent du Ministère flamand de l'Enseignement et de la Formation.
L’organisateur se verra octroyer une indemnité de 4,5 EUR par heure d’accompagnement effectivement prestée. L’organisateur doit payer au jeune une indemnité forfaitaire d’1 EUR par heure effectivement prestée, exclusivement à titre d’intervention dans les frais de déplacement et de téléphone.

Entrée en vigueur

L’arrêté du 26 février 2016 entre en vigueur avec effet rétroactif à partir du 1er septembre 2015.

Source :

  • Arrêté du Gouvernement flamand du 26 février 2016 modifiant l’arrêté du Gouvernement flamand du 24 octobre 2008 portant exécution du décret du 10 juillet 2008 relatif au système d’apprentissage et de travail en Communauté flamande, en ce qui concerne les projets-tremplins, M.B. 22 mars 2016.