• fr

Jeunes sortant de l'école

Table de matières
cacher

Allocations familiales pour les jeunes pendant la période d’attente

Un jeune qui n'est pas diplômé ou qui arrête ses études et est inscrit comme demandeur d'emploi peut encore avoir droit à des allocations familiales pendant le stage d'attente pour les allocations de chômage. Ce stage d'attente dure 360 jours et peut aller au maximum jusqu'à l'âge de 25 ans.

Conditions

Le jeune :

  • est inscrit comme jeune demandeur d'emploi auprès du FOREM (Wallonie), du VDAB (Flandre), d'Actiris (Bruxelles) ou de l'ADG (région germanophone) ;
  • est âgé de moins de 25 ans ;
  • n'est plus soumis à l'obligation scolaire ;
  • a terminé une formation (études, apprentissage, formation…) ;
  • n'a pas refusé d'emploi convenable ;
  • perçoit un revenu mensuel maximum de 541,09 EUR (montant en vigueur depuis le 01/06/2017).

Quand le jeune doit-il s’inscrire comme demandeur d’emploi?

  • Le jeune qui achève ses études à la fin d’une année scolaire ou académique a intérêt à s’inscrire immédiatement comme demandeur d'emploi. Celui qui a une deuxième session d’examens le fera immédiatement après celle-ci;
  • S’il arrête ses études au cours d’une année scolaire ou académique, il doit aussi s’inscrire le plus tôt possible comme demandeur d’emploi. Il doit demander à l’école une attestation de fin d’études et l’envoyer à la caisse d’allocations familiales.

Si vous n’êtes pas inscrit comme jeune demandeur d’emploi et que vous arrêtez vos études en cours d’année scolaire, le droit aux allocations cesse à la fin du mois pendant lequel vous avez arrêté vos études. Si vous avez terminé l’année scolaire, le droit aux allocations cessera après les dernières vacances scolaires. Le jeune qui s'inscrit néanmoins par la suite comme demandeur d'emploi aura de nouveau droit aux allocations familiales à partir du 1er jour du mois qui suit son inscription, pour la période restante du stage d'attente.

La caisse d'allocations familiales est informée automatiquement de l’inscription comme demandeur d'emploi.

À partir de quand peut-on recevoir les allocations familiales en tant que jeune demandeur d'emploi?

  • À partir du 1er août si le jeune a déjà 18 ans et s’inscrit comme demandeur d'emploi à l’issue d’une année scolaire ou académique entière;
  • À partir du 1er juillet si le jeune n’a pas encore 18 ans et s’inscrit comme demandeur d’emploi à l’issue d’une année scolaire entière;
  • À partir du jour qui suit la fin d’une deuxième session d’examens ou d’un stage obligatoire ou la remise d’un travail de fin d’études, si le jeune s’inscrit comme demandeur d’emploi immédiatement après;
  • À partir du jour qui suit la fin d’un contrat d’apprentissage, si le jeune s’inscrit comme demandeur d’emploi immédiatement après;
  • À partir du jour qui suit la cessation des études, si le jeune s’inscrit comme demandeur d’emploi au cours de l’année scolaire ou académique.
En tant que jeune demandeur d'emploi, vous pouvez encore avoir droit aux allocations familiales pendant 360 jours. Les allocations familiales ne peuvent plus être payées si les revenus bruts (provenant d'une activité lucrative, d'une prestation sociale ou des deux) sont supérieurs au plafond de 541,09 EUR.

Le jeune qui tombe malade pendant son stage d'attente est radié comme demandeur d'emploi. Il conserve cependant son droit aux allocations familiales. Le délai de 360 jours est alors prolongé de la durée de la période de maladie. Le jeune qui tombe malade avant d'avoir pu s'inscrire comme demandeur d'emploi a, lui aussi, encore droit aux allocations familiales. Après la fin de la maladie, le jeune doit de toute façon s'inscrire (ou se réinscrire) comme demandeur d'emploi dans les 5 jours ouvrables, sans quoi il perdra son droit aux allocations familiales pour toute la durée de la période de maladie.

Prolongation du stage après une évaluation négative

Vous pourrez bénéficier des allocations d'insertion à la fin de votre stage d'insertion professionnelle si vous avez obtenu une évaluation positive de vos efforts de recherche d'emploi lors de l'évaluation du 7ème et du 11ème mois de stage d'insertion professionnelle. En cas d'évaluation négative lors d'une évaluation pendant votre stage d'insertion professionnelle, votre admission au bénéfice des allocations d'insertion sera reportée jusqu'à ce que vous ayez obtenu deux évaluations positives (successives ou non).

A certaines conditions, vous resterez bénéficiaire d’allocations familiales, à savoir

  • Pendant la période de prolongation dans laquelle il vous est pas encore possible d’introduire une demande d’une nouvelle évaluation (celle-ci n’est que possible que 6 mois après l’évaluation négative).
  • A la suite de la période de prolongation, à condition que vous introduisez une nouvelle demande d’ évaluation au moment prévu et dans les délais appliqués. Si vous n’introduisez pas de nouvelle demande ou vous le faites trop tard*, le droit aux allocations familiales pendant le stage d’insertion professionnelle se termine définitivement.
*La demande doit être introduite dans les 15 jours ouvrables après la fin des 6 mois (qui suivent l’évaluation négative)